Les observations

Observation n°14 (Web)

Par Xavier Renard
Déposée le 1 janvier 2022 à 22h02
Détruire la biodiversité dans cette campagne pour enfermer des vies humaines et les détruire dans cette prison, ce n'est toujours pas un progrès dans l'évolution de la planète et de notre société. cette consultation c'est la couleuvre qu'on avale pour que l'état s'autorise à couler du béton sur les haies où se coulent les vraies couleuvres qui n'ont finalement pas plus de valeur que les mauvais prolos qu'on va incarcérer. La prison est un milieu toxique- où qu'elle soit, ce n'est assurément pas se soucier d'écologie que de vouloir en construire...
des paysans, pas des matons!

Observation n°13 (Web)

Par Jean ROMEU
Déposée le 31 décembre 2021 à 18h51
Après avoir extorqué un avis favorable à la construction de la prison d’Entraigues, alors que nous étions 94% à rejeter catégoriquement ce projet, voici que l’Etat nous sollicite à nouveau pour s’octroyer l’autorisation de détruire les espèces protégées, présentes sur ce site.
Ah la bonne blague ! L’Etat s’assied sur nos avis, ainsi que sur ses propres lois, mais il se cache à nouveau derrière une procédure, qui sollicite notre consentement.
Ce serait comique si ce n’était indécent et funeste.
Ces terres expropriées, vouées aux bulldozers, au bitume et au béton, sont des friches, des haies, des bosquets, des champs, des terres vivrières. C’est à dire des lieux de vie où cohabitent librement des hommes et des femmes, des enfants, des animaux, domestiques et sauvages.
L’apparente austérité de ces espaces naturels cache des écosystèmes riches et diversifiés où plusieurs espèces menacées, animales et végétales, ont trouvé refuge.
On nous promet, la main sur le cœur, de capturer vivants le plus possible de ces animaux pour les transplanter dans des zones sécurisées, de créer des espaces de compensation, des sanctuaires…
A l’aube d’une nouvelle extinction de masse, alors que cette menace pèse sur tant d’espèces animales et végétales, l’enjeu n’est plus de sauver quelques individus mais bien de préserver les écosystèmes, tous les écosystèmes où la vie peut se développer et se diversifier, là où se joue le futur de notre planète.
Cela, l’Etat, l’Administration Pénitentiaire et les techno-naturocrates à son service le savent bien, mais on nous oppose un « Intérêt Public Majeur ».
Et qu’est-ce donc cet Intérêt Public Majeur : Une école ? Un hôpital ? Quelque chose d’indispensable ?
Non ! il s’agit tout au contraire d’un édifice attentatoire à la vie.
On va saccager ces terres et sacrifier toutes les formes de vies qu’elles abritent, pour dresser des murs de six mètres de haut, enfermer dans leurs entrailles de fer et de ciment des êtres humains, et prioritairement, comme dans toutes prisons, les couches sociales constituant le gibier de la police.
Tout cela pour préserver un ordre social fondé sur les inégalités, les injustices, l’enfermement.
Sur le plan d’Entraigues, l’atteinte à la vie ne se limitera pas seulement au monde végétal et animal, les humains sont aussi directement concernés.
Oser dire non, avoir le courage de rejeter la prison, c’est défendre la vie sous toutes ses formes, c’est prendre le parti du vivant.

Observation n°12 (Web)

Par fne84 FNE 84
Déposée le 28 décembre 2021 à 20h24
voir ci joint notre contribution a la consultation publique sur la demande de destruction d’espèces protégées du centre pénitentiaire d'Entraigues sur la Sorgue

Document joint


Observation n°11 (Web)

Par evelyne truffet
Déposée le 27 décembre 2021 à 08h57
je trouve inadmissible qu'on perturbe une terre saine et riche alors que nous avons déjà une prison à 8km à vol d'oiseau, la déchèterie fait déjà beaucoup de dégâts et de dérogations en dérogations nous éliminons de plus en plus ce qui est l'équilibre de la biodiversité , sans compter l'étalement de la zone commerciale un peu plus vers avignon, toujours le long de la voie rapide....c'est une honte!!!

Observation n°10 (Web)

Par hugues MARQUION
Déposée le 25 décembre 2021 à 12h47
Nos dirigeants nous demandent de faire des efforts sur les émissions de CO², il nous faudrait passer de 10T/an/hab à 2T/an/hab et pour rappel 1m3 de béton c'est 600 à 800 Kg de CO². Combien de tonnes de béton pour ce projet ?
De plus tous les ans des terres agricoles disparaissent, je me demande si un jour je ferai mes courses sur Aliexpress. Nous avons perdu notre industrie ne perdons pas notre autonomie alimentaire.
Il faudra rendre des comptes aux générations futures.
Ce projet est une aberration au XXI eme siècle.

Observation n°9 (Web)

Par Claude RANOCCHI
Déposée le 20 décembre 2021 à 16h44
Au fait, j'ai vu dans le quartier du Plan, à quelques mettre de distance, un ROLLIER magnifiquement bleu. Alors qu'à la question posée à la personne qui représentait ECO MED (l'entreprise chargée des relevés des espèces présentes sur le site du Plan) lors de la réunion du 13/12/21, celle-ci nous a certifié l'absence totale du ROLLIER, sur le site, il est vrai que selon les circonstances, une espèce protégée peut passer totalement inaperçue... Des naturalistes sourds et aveugles, ça pose problème !
le relevé faune et flore présentant des manques, pourrait-on demander un nouveau relevé objectif de l'état de la biodiversité sur ce site ?

Observation n°8 (Web)

Par thomas noblet
Déposée le 20 décembre 2021 à 11h00
"demande de dérogation pour la destruction ou la perturbation intentionnelle de spécimens d’espèces protégées".
Il a raison l'Etat: les oiseaux, les insectes, les prés, les haies, les ruisseaux ça ne sert à rien. Que tout cela disparaisse et le plus vite possible.

Observation n°7 (Web)

Par philippe prunaretty
Déposée le 17 décembre 2021 à 09h32
comment peut on vouloir déposer un arrêté de protection du biotope dans la partie nord de la commune d'Entraigues sur la sorgue avec comme prétexte la protection d'une plante (Ophioglossum vulgatum) soit -disant endémique et dans un même temps bétonner à outrance la partie sud avec la destruction totale du biotope de celle-ci? Pour qui ou quoi nous prends t on?

Observation n°6 (Web)

Par OLIVIER CAMBAS
Déposée le 16 décembre 2021 à 10h28
Messieurs,
La bétonisation à outrance montre ses limites chaque jour.
Les politiques usent et abusent de COP pour arriver à être les premiers à ne pas appliquer ce qu'ils ont définis.
Sans doute serez-vous heureux d'aller observer la faune et la flore derrière les vitres de musées ou autres zoos ?
Un animal étant un être doté de sensibilité, est-il normal de changer son habitat afin d'y installer un endroit de privation de liberté ?
La flore doit-elle se résumer à quelques espèces résistantes et envahissantes ?

Je suis donc contre la destruction d'espèces protégées.

Cordialement.

Observation n°5 (Web)

Par u Plan collectif ZAD du Plan à Entraigues
Déposée le 15 décembre 2021 à 13h58
Contribution à lire sur le document associé.

Document joint


Apportez votre contribution : Déposer une observation

Partagez sur les réseaux sociaux

l'adresse de ce registre numérique.